Pourquoi l’EMDR-DSA ? Quelles solutions apporte t’il ?

 

L’EMDR est un protocole de stimulations alternées développé par madame Francine Shapiro, psychologue californienne.

Elle cherchait un outil afin de réduire le stress elle-même étant atteinte d’un cancer.

L’EMDR s’adresse essentiellement aux personnes ayant une modification comportementale notable.

 

LA NOTION DE TRAUMATISME.

Dans notre vécu, nous vivons des expériences plus ou moins marquantes qui impactent le fonctionnement de notre cerveau.

Dans le cas d’un évènement « standard », notre cerveau va « digérer » les informations liées aux évènement vécus pour ensuite enrichir notre expérience et les stocker dans nos souvenirs.

MAIS, parfois, l’expérience aura été si marquante que notre cerveau ne parvient pas à assimiler les informations utiles et va stocker cette aventure dans ce que nous pouvons appeler notre mémoire dysfonctionnelle.

 

Ces expériences traumatiques ont pour conséquence d’impacter notre présent de manière notable : flash, rêves récurrents, idées fixes, remontée émotionnelles fortes etc… Ce qui nous amène à avoir des réactions fortes et des comportements incontrôlés qui viennent perturber notre quotidien.

 

LES PREUVES SCIENTIFIQUES

L’efficacité de l’EMDR a été reconnus par l’OMS (Organisation Mondial de la Santé).

Cette technique est à présent utilisée afin de soulager certaines dépressions, phobies, stress.

Scientifiquement prouvée depuis 1989 l’efficacité de l’EMDR est aussi utilisée afin de traiter les victimes d’attentats ou autres traumatismes parfois violents dans des situation de guerre.

 

Pourquoi ?

Le mouvement des yeux apaise le système limbique ce qui permet à notre cortex de réussir à réguler la charge émotionnelle que nous vivons et ainsi, les informations parviennent à être « digérées «

SON CHAMP D’APPLICATION

 

Son champ est très large.

Les évènements impactant peuvent être de diverses sortes :

Les évènements soudains, inattendus comme un accident, un sinistre, une agression ponctuelle.

Les évènements de longue durée et répétitifs comme des violences familiales, du harcèlement ou certaines expériences de combats.

 

L’EMDR est aussi un outil utile afin d’ancrer en soi des croyance positives par rapport à soi-même.

 

LES GRANDES LIGNES DU PRINCIPE

L’idée est de travailler sur une cible particulièrement liée à notre problématique.

Cette cible est choisie ensemble avec votre thérapeute.

A partir de ce point, selon un certain protocole, les stimulations alternées peuvent commencer.

La méthode la plus connue est l’alternance des yeux focalisés sur une cible mais, les stimulations alternées peuvent aussi être des stimulations droite gauche de toucher comme sur les genoux ou même des stimulation auditives droite-gauche.

L’objectif étant d’obtenir la diminution de l’impact émotionnel dans notre présent.

 

Il n’est pas question d’oublier !

Il n’est pas question de ne pas tirer d’expérience de notre vécu. Il est question de ne plus être impacté de manière incontrôlée au niveau émotionnel et comportemental dans notre quotidien du présent.

 

 

CELA NE REMPLACE PAS UN DEUIL

L’EMDR peut s’avérer efficace pour soutenir un deuil à vivre : on va pouvoir travailler sur la partie traumatique de celui-ci, sur les images ou les idées fixes qui y sont liées.

Nous pouvons soulager le travail d’un deuil, mais le cycle du deuil est un cycle normal à vivre et il nous faut passer par ce chemin, il n’est pas question de l’éviter à tout prix.

Ce n’est pas une baguette magique qui nous évite les moments désagréables de la vie.

Il reste que, en éliminant les artefacts qui perturbent le déroulement d’un deuil, les choses seront tout de même plus faciles à vivre.

 

ET SI JE NE ME SOUVIENS PAS ?

Bien souvent, notamment concernant certains traumatismes d’enfance, nous ne nous souvenons pas de ce qui nous a traumatisé.

L’EMDR apporte ce luxe de pouvoir malgré tout réussir à travailler sur la problématique tout de même.

Il y a diverses et multiples portes d’entrées qui peuvent nous fournir assez de matière afin de travailler sur ce qui continue à nous gêner dans notre présent.

 

 

VOULEZ VOUS COMPRENDRE OU RESOUDRE LE PROBLÈME ?

Par contre, l’EMDR ne vous offrira pas forcément de compréhension si vous en attendez à tout prix une.  Parfois, le cerveau trouve tout seul des liens et trouve du sens et des explications de manière consciente, mais un grand nombre de fois, le travail s’effectue de manière inconsciente.

Mais, je vous pose la question :

Est-il plus important de comprendre ou bien de résoudre le problème ?

 

Vous avez une problématique de phobie, idées fixes, traumatisme encore très présent dans votre vie ?

Contactez moi, nous travaillerons ensemble sur cette problématique non nécessaire à votre quotidien.

 

About the author