Confinement, le révélateur des juges

Avez-vous remarqué la facilité à juger son voisin qui s’est répandue comme traînée de poudre durant ce confinement ?

Celui qui ne sortait pas qui espionnait celui qui sortait en s’interrogeant sur la légitimité de ces sorties.

Celui qui téléphonait carrément aux autorités pour jouer les délateurs sur tel ou tel voisin qui n’a pas été un « bon citoyen ».

Ceux qui ont estimé leur voisin soignant comme une bombe dangereuse à éloigner !

Ceux qui traitent d’idiots ceux qui ont peur, se terre et ne quittent plus leur masque.

 

A chaque personne croisée dehors, le mental a eu une sérieuse tendance à vouloir évaluer la valeur humaine par rapport à ses croyances et conditionnements.

Pour ceux qui ont un masque: ceux qui n’en ont pas sont des inconscients.

Pour ceux sans masque: ceux qui en ont un jusqu’à conduire avec, sont des trouillards idiots.

 

Il y a les moutons qui s’insurgent devant les « incivilités » et
il y a les rebelles qui provoquent et se croient supérieurs aux moutons.

 

Mais qui donc est vraiment libre dans tout ce petit monde ??

 

Ce sont les périodes de stress de l’inconscient collectif qui servent de révélateurs au niveau de l’ouverture d’esprit de tout un chacun.

Et, c’est valable pour tous !!

Celui qui affirme ne pas avoir été tenté de juger se ment à lui-même ou aux autres.

Et si nous nous servions de regarder en face ce que notre mental nous a envoyé pour nous élever ??

Si nous en profitions pour ouvrir notre esprit d’un cran de plus ?

Ce magasin, qui est d’une exigence drastique sur le respect du masque et du gel a peut-être dans ses proches une personne avec une histoire médicale a risque !!
Cette personne qui n’a pas de masque a peut-être déjà traversé la maladie, ou bien estime t’il qu’il veut bien respecter les règles aux endroits imposés mais ne veut pas céder à l’ambiance anxiogène généralisée.
les comportements varient mais l’intention de chacun reste positive, ne l’oublions pas !!
Les uns veulent obéir aux règles, d’autres veulent protéger leur proches ou eux même, certains ne veulent pas se laisser envahir par l’ambiance anxiogène qui nous prise de raisonnement clair etc … …

 

Regardons-nous donc en face, admettons notre tendance de société à juger notre prochain afin de mieux ne plus le refaire  plus tard !!

 

Nous ne connaissons pas les souvenirs et les traumatismes de gens

Nous n’avons pas la moindre idée du niveau d’impact émotionnel que cela peut avoir en eux

Alors, de quel droit pouvons-nous juger les personnes au travers de leur comportement ?

C’est comme dans toute situation commune, ce n’est pas parce que le comportement ou la stratégie de quelqu’un n’est pas adapté que l’on peut se considérer comme supérieur et donc comme juge autorisé à condamner la personne dans son entier.
Voir comme le bourreau qui a le droit de mettre en place la punition.
Tout ce que nous y gagnerions est que la personne sera encore plus blessée, braquée …  et s’enfoncera encore plus dans ses comportements, et le juge ne sera pas plus satisfait qu’avant.

 

Prenons donc du recul, posons-nous donc la question sur ce qui concerne notre propre comportement afin d’y voir ce qui est juste et ce qui est conditionné !

L’humilité manque cruellement dans nos sociétés ! pourtant, ce virus infiniment petit a bien tenté de nous l’enseigner !

Mais l’orgueil et le narcissisme ont la vie dure et le mental a du mal à sortir de ses routines.

 

 

Aidons-le à y voir plus clairement.

 

 

 

About the author